Egypte
Article mis en ligne le 15 juin 2017
dernière modification le 16 juin 2017
logo imprimer

juin 2017

Samir Elchabaly n’a pas été officiellement reconnu objecteur mais a été définitivement exempté du service militaire le 22 avril. Deux autres jeunes se sont publiquement déclarés objecteurs.

wri-irg.org

Samir Elsharbaty s’est déclaré objecteur de conscience le 3 mars. Il est soutenu par le mouvement Pas de service militaire qui demande la reconnaissance de l’objection et l’instauration d’un service civil ;

wri-irg.org

2/02/2016

Les objecteurs Mark Nabil Sanad et Mostafa Ahmed ont finalement été exemptés du service militaire sur décision du Ministère de la Défense. Ce qui ne constitue néanmoins nullement une quelconque reconnaissance du droit à l’objectiob de conscience.
Un objecteur à qui il était interdit de travailler et de voyager depuis 2012 a réussi à quitter la pays et à se réfugier en Allemagne.
ebco-beoc.org

06-2015

Le BEOC, l’IRG, l’UPF et dix autres organisations ont signé une déclaration de solidarité avec l’objecteur Mark Nabil Sanad. Elles demandent aux autorités de reconnaître le droit à l’objection de conscience au service militaire conformément aux recommandations de l’ONU.

ebco-beoc.org

04/2014

Quatorze associations ont cosigné un appel avec l’association égyptienne Non au service militaire obligatoire. Elles se déclarent solidaires des objecteurs Emad el Dafrawi et Mohamed Fathy en situation de « mort civile », demande pour les objecteurs la possibilité d’effectuer un service civil et prie le gouvernement de respecter les résolutions de l’ONU.
wri-irg.org

Janvier 2014

EGYPTE ET ISRAEL

Les groupes Non à la conscription (Egypte) et New profile (Israël) ont diffusé une déclaration commune de soutien aux objecteurs de conscience et à la paix dans les deux pays. Ils condamnent le traitement des objecteurs par leurs gouvernements respectifs et leur demandent de reconnaître le droit à l’objection de conscience.
newprofile.org

Mai 2013

No To Compulsary Military Service a organisé le 9 avril au Caire une manifestation de soutien à Nathan Blanc, objecteur israélien, puis diffusé avec New Profile une déclaration commune soutenant les objecteurs de conscience, appelant à la paix dans leurs deux pays et demandant à leurs gouvernement respectifs de reconnaître le droit à l’objection au service militaire.

wri-irg..org

Juillet 2012

JPEG Emal El Da Frawi s’est déclaré publiquement objecteur de conscience au Caire le 12 avril. Convoqué sous les drapeaux le 14 janvier, il n’avait pas répondu à l’appel. Il s’affirme pacifiste et antimilitariste et considère toute guerre comme un crime contre l’humanité. C’est à notre connaissance le deuxième objecteur égyptien après Maikel Nabil Sanad.

wri-irg.org

Février 2012

Maikel Nabil Sanad, incarcéré depuis le 28 mars, a été condamné en appel le 14 décembre à 2 ans de prison pour insultes envers l’armée (il avait été condamné à 3 ans en première instance). Il a cessé sa grève de la faim le 31 décembre et a été transféré à l’hôpital de la prison de Tora le 2 janvier. Il a été gracié avec plus de 1 900 autres détenus le 21 janvier pour le premier anniversaire de la révolution égyptienne et libéré le 24.


L’objecteur de conscience militant pacifiste égyptien Maikel Nabil Sanad a été arrêté par l’armée chez-lui au Caire le 28 mars. Inculpé d’"insulte envers l’Institution militaire" et d’"obstruction de la sécurité publique", il a été condamné par le tribunal militaire du Caire le 10 avril à trois ans de prison. Notre ami Andreas de l’Internationale des résistants à la guerre était présent.

Maikel avait déjà été enlevé par l’armée en novembre 2010, alors qu’il s’était déclaré objecteur de conscience, puis réformé et relâché. Arrêté une seconde fois en février dernier, il avait été torturé par des militaires. Ils ne lui pardonnent pas d’avoir fortement critiqué le rôle de l’armée pendant la révolution égyptienne sur son blog. Il dévoilait l’arrestation de plus de dix-mille manifestants, et la torture de nombreux militants, dont il avait été lui-même victime. "L’armée égyptienne n’est d’aucune façon du côté des protestataires."Loin d’être un pays libre, l’Egypte est directement gouvernée par l’armée, qui ne se soucie pas de la liberté politique et des droits de l’homme. La révolution s’est débarrassée de Moubark comme figure de proue, mais n’a pas achevé sa liberté politique.

Maikel avait fondé il y a deux ans le Mouvement contre la conscription, et est le premier objecteur de conscience égyptien connu. Il avait diffusé un communiqué commun avec le Bureau européen de l’objection de conscience le 2 avril. Agé de vingt-six ans, militant antimilitariste et pacifiste, il a dénoncé la violence , les guerres et le militarisme, et même organisé un séminaire sur le pacifisme. Comme les autres militants des droits de l’homme, il est considéré comme conspirateur. Notons que Maikel a été condamné par un tribunal militaire, alorsqu’il est civil. Égypte a signé la Convention internationale des droits civils et politiques de l’ ONU, mais ne l’applique pas. Avec le BEOC et l’IRG, nous demandons la libération immédiate et inconditionnelle de Maikel.
Maurice Montet

Maikel Nabil Sanad,
Toura prison
Mansheya El-Masry,Tora,
Le Caire, Egypte

On peut envoyer des lettres de protestation :
- Ambassade d’Egypte : 56 avenue d’Iéna, 75016 Paris
- Ministre de la Défense :
Muhammad Tantawi
- Ministry of Defense,
- Le Caire Egypte
- mmc@afmic.gov.eg

Plus dinformations : ebco-beoc.eu
wri-irg.org

Décembre 2011

Maikel Nabil Sanad, incarcéré à la prison El Marg depuis le 28 mars et condamné le 10 avril à 3 ans de prison pour « insulte à l’institution militaire », est en grève de la faim depuis le 23 août et survit grâce à des jus de fruits. Suite à la dégradation de sa santé il a été transféré à l’hôpital de la prison. Des manifestations se sont déroulées devant plusieurs ambassades d’Egypte en Europe durant l’été ; des délégations ont été reçues dans les ambassades de Bruxelles et de Paris.

Le 11 octobre la Cour militaire d’Appel a déclaré nulle la sentence du 10 avril et ordonné qu’un nouveau procès ait lieu mais n’a pas libéré Maikel dans l’attente de celui-ci. Sur décision de la Cour militaire Maikel a été transféré dans un hôpital psychiatrique civil le 18 octobre pour 45 jours afin qu’il soit déterminé s’il est responsable de ses actes. En fait après quelques jours il a été renvoyé à la prison, les médecins l’ayant déclaré sain d’esprit.

Le nouveau procès prévu le 1er novembre a été reporté au 13, puis au 27 et enfin au 4 décembre. Maikel en sera alors à 97 jours de grève de la faim ! Les autorités militaires attendent-elles sa mort ?


- Juin 2011

Le président du BEOC et le responsable du Mouvement contre la conscription en Egypte se sont rencontrés au square El-Tahir du Caire le 25 février. Le BEOC salue le combat non-violent des égyptiens pour la liberté et la démocratie et soutient la coopération entre les objecteurs et les pacifistes du Moyen-Orient demandant l’abolition de la militarisation dans la région. Les deux associations se déclarent par ailleurs solidaires des soldats libyens qui refusent de tirer sur les civils et demandent le respect des droits des objecteurs et des réfugiés.

Maikel Nabil Sanad, objecteur de conscience et militant pacifiste, a été arrêté par l’armée chez lui au Caire le 28 mars. Inculpé d’insulte envers l’institution militaire et d’obstruction à la sécurité publique il a été condamné par le Tribunal militaire du Caire à 3 ans de prison le 10 avril. En novembre il avait été enlevé par l’armée, alors qu’il s’était déclaré objecteur, puis réformé et relâché. Arrêté en février il avait été torturé avant d’être relâché à nouveau. L’armée ne lui pardonne pas d’avoir fortement critiqué le rôle qu’elle a joué pendant la révolution, dévoilant sur son blog l’arrestation de plusieurs milliers de manifestants et la torture de nombreux militants. Notons que Maikel a été condamné par un tribunal militaire alors qu’il est civil et que l’Egypte qui a signé la Convention internationale des droits civils et politiques de l’ONU ne la respecte pas. Maikel a été mis à l’isolement à la prison El Marg, enfermé pendant plusieurs jours dans une cellule ne recevant pas la lumière du jour et battu par ses gardiens. Il a dû attendre une semaine avant de recevoir la visite d’un médecin.

Vous pouvez lui écrire :

Maikel Nabil Sanad

El Marg prison

El Kalag, El Khanka

QALYUBEYA

EGYPTE

et protester :

Muhammad Tantawi

Ministry of Defense

LE CAIRE EGYPTE

mmc@afmic.gov.eg

Dans la même rubrique

0 | 5

CROATIE
le 16 juin 2017
par webmestre
Bulgarie
le 16 juin 2017
par webmestre
Colombie
le 15 juin 2017
Corée du sud
le 15 juin 2017
Bolivie
le 9 juillet 2016
par webmestre


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.19